Menu de navigation

Crise de la dette dans la zone euro

.

Achat de nom de domaine chez rogaineformen.cf créez votre adresse mail personnalisé rogaineformen.cf, profitez également de nos offres d'hébergement. La crise de la dette dans la zone euro désigne une suite d'événements financiers qui affecte, depuis le début de l'année , les économies de 19 États membres de l'Union européenne, dont la monnaie de référence est l'euro, dans le sillage de la crise financière de Le premier évènement est relevé en , avec la crise de la dette .

En , tout le monde sera son propre banquier. Oui la réflexion sur le protocole qui permettra de créer des banques décentralisée avance plutôt bien: Vous ne lisez donc pas les réponses à vos commentaires.

Adrian vous a déjà répondu sur ce poin: Le bitcoin est né en aux Etats-Unis. Près de criptoo-monnaies sont apparues. Le procédé en surface et en apparence adapté aux instruments actuels: La volatibilité du Bitcoin permet toutes sortes de manipulations et spéculations.

Votre commentaire sur le manque de tracabilite des BTC prouve votre meconnaissance de ce systeme. Cependant il existe des moyens pour effacer la traçabilité. Il ne peut pas avoir de chiffre 9 dans une adresse BTC, lisez la doc technique ;-. Difficile de remonter au noeud de départ car tout noeud apparaît comme la source de la transaction à défaut de structure centrale ou aboutiraient toutes les transactions.

Le système des retraites par répartition, par exemple, voilà un vrai système de Ponzi. Madoff est aussi connu pour ça. Il y aura toujours quelques cotisants. En tout cas ce post de blog se trouve en une sur le site du Monde. Mais ça reste une pyramide de Ponzi. Vous aimeriez, vous, payez plus pour avoir rien? De votre propre citation: Tiens, on dirait que tous les trolls libertarés se sont donnés rendez-vous ici pour poster des commentaires délirants.

En effet , le système des retraites est un montage financier qui fait des promesses intenables: Ce rappel se trouve aussi sur bitcoin.

De plus, la logique de ce M. Lorsque vous cotisez, vous payez de manière très transparente les pensions des retraités actuels. Lorsque vous partirez à la retraite, vous serez payés par les cotisations des actifs. Mais votre analyste est rigoureusement correcte. Vu les volumes à la vente, la chute ne fait que commencer! Le processus de création monétaire est limité avec le bitcoin, ce qui tend à utiliser cette monnaie de manière spéculative. Les banques italiennes se trouvent, elles aussi, confrontées à une forte augmentation de leurs créances douteuses.

Le volume des créances douteuses des banques espagnoles continue de gonfler. Le protocole est intéressant. Le bitcoin à mon sens est une expérience fondatrice sur une des utilisations grand-public de la cryptographie et oui, il en restera toujours quelque chose dans le domaine des transactions virtuelles. On a déjà plusieurs dizaines de monnaies interchangeables du même type.

Monsieur Ugeux, à quand un article pour corriger les erreurs de votre précédent post sur le Crédit Agricole? Quand on se trompe à ce point, on corrige si on a un minimum de rigueur non? Il faudra alors organiser leur faillite ordonnée. Je discute sur Skype avec mon fils qui réside aux USA. Changez simplement de banque. Western Union ou Paypal sont moins couteux.

Il ne font ni plus ni moins que de la speculation. Dans le schéma de Ponzi, on paye les intérêts avec le capital placé. Ici, on a un objet mathématique en quantité limité 21 millions, et des spéculateurs qui jouent sur sa rareté. Ce qui est déplorable et maladroit: Si le bitcoin fonctionne sur une pyramide de Ponzi, que dire des spéculations sur le marché des changes? Spéculation, oui, mais pas pyramide de Ponzi, car alors toute personne achetant des actions à long terme pour pouvoir les revendre un jour à un meilleur prix est un arnaqueur.

Le jour où une monnaie virtuelle sera disponible en assez grande quantité pour répondre à la demande, les instituts de carde de crédit et les banques vont perdre une bonne partie de leurs revenus. Pas cher Euro ou dollar svp. Ramené à ce que pré-cité, en QUOI le BTC serait-il plus une monnaie de singe que des bouts de papiers avec la tête de présidents dessus??

Le BTC est un gain de liberté pour les Citoyens de la planète entière. Le Bitcoin est un Protocol tout à fait transparent, les sources sont publiées, pour certifier une transaction sans contrôle central. On peut considérer la spéculation sur le Bitcoin comme un montage frauduleux comme beaucoup de spéculations. Concernant la manipulation des cours, oui oui et oui et cela continuera. En agrégeant différents commentaires je me pose quand même quelques questions: Donc, les bitcoins actuels pourraient, avec un cour ajusté, un jour représenter la totalité des biens marchands sur terre?

Donc les bitcoins actuels contiennent potentiellement la valeur de milliards de biens marchands? Il existe des logiciels permettant de calculer les failles des algorithmes entre ces mouvements.

La spéculation se base là dessus. Politiques et économistes devraient mettre le sains dans le cambouis, il faut regarder les algorithmes car ils comportent une base mathématique qui créent des défaillances de style Ponzi.

Non je ne rédige nulle part. Quant à la volatilité des monnaies virtuelles, celle-ci répond justement aux annonces des Etats et banques centrales. Les monnaies virtuelles sont le futur des échanges dans un monde globalisé, les transactions sont à moindre frais et instantanées. Je ne suis pas expert en finance ou economie mais les explications de cet auteur semblent totalement erronées. Mais ses arguments sont faux et juste destinés a faire peur aux potentiels acheteurs.

Quelle chance monsieur Ugueux vous voila riche, il existe des plateformes de trading qui proposent de shorter le bitcoin! Au temps pour moi, mes excuses. Depuis , la valeur de toutes les monnaies mondiales ne sont rattachées à rien. Ah si peut-être à leurs économies criblées de dettes.

Le petrole, en grande partie, se monnaie en dollar. Par contre, si un jour le bitcoin se casse la gueule, il est fort probable que les commerçants qui jusque là les acceptaient se mettent à les refuser. Et ils auront le droit de le faire. On pourrait presque croire que cette monnaie non-régulée arrangeait bien certaines personnes bien placées dans les banques centrales.

Comme pour la bulle informatique, comme pour la bulle des subprimes, on voit encore une fois les méfaits de la virtualisation des marchés financiers. Adrian et autres supporters enthousiastes du bitcoin: Or comme nous vivons dans un monde fini, ce postulat de base est complètement faux ce qui est ignoré tout autant par les dinosaures de la vieille finance que les geeks de la nouvelle.

Concernant le coût de maintenance et de fonctionnement des mineurs. Vous avez raison sur un point le calcul de la valeur du Bitcoin uniquement basé sur la puissance machine du réseau est fausse. Les fabricants acceptent déjà Bitcoin comme moyen de paiement, nous allons bientôt offrir la possibilité de payer le salaire des employés. Une enquête aurait été diligentée et on aurait tenté de savoir par quel miracle une telle évolution brutale était possible, et surtout qui est derrière.

Incroyable de publier une telle enormite… Les marches action sont effectivement regules et surveilles, ainsi que les marches a terme de taux. Par contre, les marches de change, ainsi que les obligations sont un marche de gre a gre, sans cotation dans un marche centralise.

Par ailleurs Concernant la volatilité: Une bétise souvent répétée: La volatilité ennemie des achats de bien ou service. Coté client on aura bientôt la même chose: Des commentaires précédents il est facile de tirer la loi de corrélation suivante: Hélas ce résultat ne permet aucune conclusion sur le futur du système: Oui, il y a de la panique: Les transactions sur ce marché ne concerneront bientôt plus que des sociétés spécialisés dans la recapitalisation du système bancaire.

La raison est que ce systeme de bitcoin demande: Pour les monnaies virtuelles, il y a le billet de banque, la carte de paiement, le virement…. Dommage, y en a qui vont trinquer. La régulation , oui…. Ce serait plutôt une pierre précieuse virtuelle, voire un or virtuel… La preuve: La finance au-delà des mythes et des mystificateurs: En , la charge de la dette pèse sur le budget à hauteur de 70 milliards d'euros [ ]. À partir d'août , la France met en place deux plans de rigueur.

Le différentiel spread entre le taux d'intérêt des obligations d'État français et leur équivalent allemand atteint points de base en novembre alors qu'un an avant il n'était que de 45 points. Les banques françaises détiennent, selon la BRI , milliards d'euros de dette italienne, deux fois plus que les banques allemandes [ ] , et surtout le déficit de la France reste élevé en comparaison de celui de l'Allemagne: Début février , le déficit commercial en atteint un record historique pour la France à 69,6 milliards d'euros [ ].

Fitch annonce toutefois début janvier, ne pas envisager de toucher à la note française en , sauf en cas de dégradation de la conjoncture économique du pays au cours de l'année [ ]. Les difficultés de la France ravivent le débat sur la politique de la Banque centrale européenne autour de la question de savoir si la BCE doit monétiser la dette publique ou non.

Les milieux financiers français semblent en faveur de mesures de rachat de dettes par la BCE [ ]. Toutefois, les résultats de semblent assez encourageants pour la conjoncture économique du pays. Le 7 juin , l'agence de notation Fitch Ratings juge le plan économique français crédible et lui maintient en conséquence son triple A [ ]. Le 19 novembre , une deuxième agence de notation, Moody's annonce à son tour un abaissement de la note souveraine de la France qui passe de AAA à AA1 [ ].

De fait l'essentiel reste à faire, notamment, retrouver des finances publiques soutenables sur la longue période, renforcer le fonctionnement de la zone euro, retrouver la croissance [ ].

Dans la nuit du 9 au 10 mai , pour faire face à la peur des marchés et éviter que la crise grecque s'étende à l'Espagne, au Portugal voire à l'Italie, l' Union européenne en coopération avec le FMI se dote d'un fonds de stabilisation de milliards d'euros [ 20 ]. La Commission européenne est autorisée à emprunter 60 milliards d'euros, milliards apportés par les États à travers la création d'un Fonds européen de stabilité financière et milliards apportés par le FMI.

Les milliards des États seront empruntés par un instrument spécial Special Purpose Vehicule grâce aux garanties des États participants [ ] , et serviront à acheter de la dette des pays menacés. Toutefois, cette garantie peut aller jusqu'à milliards pour compenser la non-participation de certains pays non euro [ ].

La France apporte des garanties de 90 milliards d'euros [ ]. Si les Britanniques ont refusé de s'associer au mécanisme estimant que c'était l'affaire des pays de la zone euro [ ] , la Pologne et la Suède bien que non euro ont accepté de participer [ ]. Dès dimanche matin la Fed avait ouvert des lignes de crédit aux banques centrales afin d'éviter qu'elles manquent de dollars [ ].

Le Fonds européen de stabilité financière qui était un instrument temporaire a été remplacé par le Mécanisme de stabilité financière MSF.

Cet instrument a été créé par un traité signé le 2 février par les 17 pays de la zone euro [ ]. Le MSF a été inauguré le 8 octobre à Luxembourg et est aujourd'hui pleinement opérationnel. Il est à noter toutefois que le FESF restera actif dans la gestion des prêts en cours accordés à la Grèce, l'Irlande et le Portugal [ ].

Le 10 mai, la BCE décide de permettre aux banques centrales de la zone d'acheter de la dette publique et de la dette privée sur les marchés secondaires. En décembre , la BCE qui a acheté pour 72 milliards d'obligations d'État demande une augmentation de capital [ ]. Le 16 décembre, le Conseil des gouverneurs décide d'augmenter de 5 milliards d'euros le capital de la BCE pour le porter à 10,76 milliards en plusieurs étapes s'étalant jusqu'à la fin de l'année [ ].

Les vingt-sept ministres des Finances se sont mis d'accord le 15 mars sur une réforme du pacte de stabilité dans le but de renforcer la discipline budgétaire et d'éviter un endettement excessif [ ]. Leur déclenchement, autrefois très politique et soumis au bon vouloir des États, sera plus encadré, plus automatique, de façon à accroître leur crédibilité. Cet aménagement se heurte à des critiques de certains députés du parlement européen:.

Lors de la réunion des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro du 11 mars , il a été décidé de créer une coordination renforcée des politiques économiques intitulée pacte pour l'euro l'idée avait été initialement proposée par l'Allemagne sous la dénomination pacte de compétitivité.

Ce pacte sera soumis aux pays non euro lors du Conseil européen du 24 mars afin de leur permettre de s'y joindre éventuellement. Ce pacte repose sur quatre règles directrices: Pour ce faire, chaque chef d'État ou de gouvernement devra prendre des engagements concrets chaque année auprès de ses pairs qui assureront le suivi des réalisations [ ].

Le pacte vise les quatre objectifs suivants [ ]:. Laurence Boone voit également deux autres points importants dans cet accord, à savoir que les États de la zone Euro ont choisi d'avancer indépendamment de l' Union européenne et que l'architecture de l'accord fait que les propositions de réforme ne viendront pas de la commission européenne mais des États eux-mêmes.

Pour Laurence Boone, il s'agit d'une innovation importante car, de la sorte les pays se sentiront responsables de l'euro ce qui n'était pas le cas jusque-là [ ].

Mais tout le monde n'est pas aussi positif. Un accord a été conclu le 28 novembre Lors du Conseil européen des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro du 11 mars [ ] il a été décidé:.

Lors d'une réunion des chefs d'États et de gouvernement du 30 janvier , il a été décidé que le MES entrerait en fonction en juillet [ ]. En octobre , les chefs d'État et de gouvernement tentent de stabiliser la zone euro quand il devient de plus en plus évident d'une part que la dette grecque doit être diminuée et que les banques doivent être recapitalisées.

Au cours du mois de septembre un bras de fer oppose le FMI qui pousse à la recapitalisation des banques d'une part, et la France qui s'y refuse d'autre part. Le mercredi 19 octobre, Nicolas Sarkozy rencontre Angela Merkel en marge des cérémonies organisées pour le départ de Jean-Claude Trichet de la Banque centrale européenne.

Le président français voudrait que le FESF soit transformé en banque et qu'il puisse se refinancer sans limite auprès de la BCE [ ]. Angela Merkel fait savoir à ses partenaires de la zone euro que la cour constitutionnelle exige que toute décision soit validée par le parlement et que donc lors de la réunion du 23 octobre, aucune décision ne pourra être prise [ ].

Après des négociations le dimanche 23 octobre, le parlement allemand est consulté et un accord assez large est trouvé sur le cadre dans lequel Angela Merkel doit négocier.

Cadre qui ne prévoit pas que le FESF soit transformé en banque mais qui prévoit par contre un effacement par les créanciers privés d'une partie de la dette. Les députés ont insisté sur la limitation des garanties allemandes et sur l'indépendance de la BCE [ ]. Pour Éric Le Boucher , l'accord ne s'occupe pas assez de croissance.

Selon lui, pour cela, il faudrait s'attaquer à l'absence d'une politique macro-économique commune et aux divergences entre pays. Par ailleurs, comme d'ailleurs d'autres observateurs, il est inquiet par la création d'un mécanisme annexe au FESF ouvert à la Chine qui pourrait conduire à réduire l'indépendance de l'Europe [ ].

Pervenche Berès a soulevé les risques concrets de cet appel à la Chine: Le premier ministre Georges Papandréou face au mécontentement populaire et à ce qu'il perçoit comme un abandon de souveraineté décide de soumettre l'accord à referendum [ ].

Il abandonnera l'idée quatre jours plus tard quand la classe politique grecque, prenant conscience que les autres pays envisagent sérieusement la sortie de la Grèce de la zone euro [ ] , se prononce contre ce projet et envisage un gouvernement d'union nationale [ 58 ]. Ce traité donne un droit de regard à la Cour de justice de l'Union européenne sur les règles d'or qui devraient être mises en place dans les États de la zone euro.

Au-delà de ce seuil, des mécanismes de correction seront automatiquement déclenchés. Les pays de la zone euro, comme le souhaitait la France, se réuniront seuls au moins deux fois par an. Parallèlement, un système de coordination des politiques budgétaires appelé semestre européen a été mis en place.

Avec pour base juridique, le six-pack , un ensemble législatif le rendant contraignant pour l'ensemble des États membres , le semestre européen a pour objectif principal de tendre vers une Union économique et monétaire UEM plus approfondie et plus intégrée, capable de mieux résister aux chocs économiques internationaux, développer une économie prospère à long terme objectifs repris dans la stratégie Europe et maitriser aux mieux les finances publiques de l'ensemble des États membres.

Le six-pack prévoit entre autres un système de décisions et de sanctions financières graduelles applicables par les instances européennes aux États membres [ ] , [ ] , [ ]. Réunis lors du Conseil européen des 28 et 29 juin [ ] , les chefs d'État et de gouvernement de la zone euro ont décidé de mettre en place, avant la fin de l'année, un mécanisme commun de supervision des banques.

Ils ont demandé à la Commission européenne de faire une proposition en ce sens [ ]. Une fois ce système en place, le Mécanisme européen de stabilité MES pourrait recapitaliser les banques directement, sans que cela pèse sur la dette des États membres [ ]. Ce nouveau système pourrait être en place début Les chefs d'État et de gouvernement ont également, lors de la même réunion, prévu une recapitalisation du secteur bancaire espagnol, l'aide financière étant apportée par le fonds européen de stabilité financière FESF en attendant la mise en place effective du MES.

Le gouvernement espagnol a obtenu que le MES ne soit pas considéré comme un créancier prioritaire, afin de rassurer les autres investisseurs qui pourraient acheter la dette du pays [ ].

La Finlande, les Pays-Bas et l'Allemagne sont en faveur d'une restructuration de la dette grecque car ils voudraient que ce ne soit pas seulement les contribuables qui prennent in fine les risques. La BCE et les banques s'opposent à l'idée de restructuration. En effet, cela voudrait dire que la Grèce ferait défaut et surgit alors le spectre de la faillite de la banque Lehmann Brothers lors de la crise bancaire et financière de l'automne et du mouvement de panique dont elle aurait été la cause [ ] , [ ].

En août , d'après la Banque des règlements internationaux BRI , les banques françaises sont exposées pour un total de , milliards de dollars aux cinq États européens les plus endettés [ ]. En Grèce une partie du peuple manifeste et s'oppose à l'austérité qui lui est demandée [ ].

Si, dans une perspective fédérale, il est décidé de plus en plus de faire racheter de la dette par des institutions européennes, alors c'est l'ensemble des citoyens européens qui vont devenir les garants des dettes par le biais de leurs impôts.

Sinon le retour de bâton des électeurs sera terrible [ ]. Le 14 novembre , à l'appel de la Confédération européenne des syndicats , une journée de mobilisation contre l'austérité rassemble plusieurs centaines de milliers de grévistes et de manifestants dans les 23 pays concernés [ ].

À l'occasion de cette crise, selon Pisani-Ferry [ 39 ] , la zone euro a montré des limites: C'est dans ce contexte que le débat sur la gouvernance économique a été rouvert.

Dans les années , deux options s'étaient opposées. D'un côté celle qui a prévalu, d'un pacte de stabilité avec une surveillance multilatérale assez faible, reposant sur l'idée que si chacun gérait bien ses finances publiques et son économie les choses iraient bien [ ].

D'un autre côté, certains tel Jacques Delors , prônaient également le respect du pacte mais dans le cadre d'une zone euro plus proactive [ ] , s'inscrivant dans le cadre d'une coopération renforcée. Pour rendre cette clause crédible des économistes du Centre for European Policy Studies ont envisagé la création d'un Fonds monétaire européen qui à la fois inclurait un mécanisme de gestion des crises auquel contribueraient les États à risque, un mécanisme de "défaut ordonné" afin d'éviter les comportements de passager clandestin et ouvrirait la possibilité d'exclure un pays qui ne respecterait pas les règles.

Côté français, on insiste plutôt sur la façon de relancer l'économie européenne de façon concertée. C'est ainsi que l' institut Montaigne plaide pour l'émission d'Eurobonds destinés dans un premier temps à financer des investissements stratégiques de long terme franco-allemands [ ]. Michel Barnier , commissaire européen au Marché intérieur et aux Services, a déclaré le 30 avril qu'il réfléchissait à la création d'une agence de notation européenne [ ].

Des économistes et des journalistes économiques estiment que, pour partie, les politiques refusent de voir les réalités économiques. Certains économistes préconisent le remplacement de la monnaie unique par une monnaie commune qui serait alors une position de repli et une étape vers une monnaie unique après harmonisation des économies [ ].

Au-delà se pose la question de savoir si la Grèce , l' Irlande voire le Portugal ne souffrent que d'une crise de liquidité ou s'ils ont des problèmes de solvabilité. S'ils n'ont que des problèmes de liquidité, le fonds européen peut y pourvoir. S'ils ont des problèmes de solvabilité, c'est-à-dire que, structurellement, ils ne peuvent pas faire face à leurs engagements, il faudra penser à des restructurations de la dette.

Daniel Cohen , au contraire insiste sur le fait que si un pays faisait défaut cela provoquerait un risque systémique. Angela Merkel , quant à elle, insiste sur la nécessité de ne pas faire supporter les risques liés aux dettes souveraines uniquement aux États mais d'impliquer aussi les prêteurs. Cette position a fait l'objet d'un accord franco-allemand et d'une certaine façon cela a inquiété les marchés [ ].

Dans les deux cas, il s'agit de faire supporter par les prêteurs les conséquences de leurs prêts risqués. D'autre part, la crise de la dette en zone euro a montré à quel point les institutions devront prendre en compte l'aversion au risque des ménages, et ses canaux de transmission, qui a joué un rôle important ces dernières années dans les économies européennes [ ]. Peu après, l'éditorialiste du quotidien Les Échos a dénoncé l'incidence normative des notations: Et cette influence ne vient pas d'elles, mais des régulateurs nationaux et internationaux, qui ont truffé leurs textes de références à leurs notes" [ ].

Martin Wolf , quant à lui, n'apprécie pas que les Irlandais aient tentés de sauver leurs banques en prenant en charge leurs dettes. Pour les mécanismes de sortie solidaire de la crise, deux grandes voies se font face: En Allemagne des voix s'élèvent pour la constitution d'un euro du Sud et d'un euro du Nord [ ] , l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt regrettant, pour sa part, que la Zone Euro n'ait pas été limitée à un petit nombre de pays [ ].

Les partisans du fédéralisme assurantiel ne sont pas forcément opposés à toute création d'urobond, mais pour eux, il doit s'agir de financer au niveau communautaire des investissements destinés à doper la croissance [ ].

C'est finalement en janvier que la BCE décide le principe d'un rachat de titres de dette nationale et de dette privée pour environ soixante milliards par mois. Le rachat s'opère sur le marché secondaire à partir de mars Pour sortir de la crise de la dette la seule solution résiderait peut-être dans des politiques d'austérité budgétaire. Il faut relier la question à celle de la soutenabilité de la dette. Pour Lionel Jospin et Michel Aglietta , les politiques d'austérité poussent à une contraction du PIB et aggravent les problèmes de financement [ ].

Ils proposent de [ ]:. Cette crise de la dette dans la zone euro intervient dans un contexte général de crise de la dette dans les pays occidentaux [ ].

C'est également une crise de confiance où se jouent les intérêts des deux premières monnaies de réserve au monde: C'est ainsi que selon certains médias, une campagne médiatique aurait vu le jour dans les pays anglo-saxons annonçant la fin de la zone euro [ ]. D'autres médias mettent en évidence la responsabilité plus ancienne de la Chine du fait de sa politique consistant à sous-évaluer sa monnaie, le yuan , pour soutenir son économie au détriment des économies occidentales [ ].

Il faut aussi revoir la notion de souveraineté nationale car celle-ci est nécessairement limitée dans une zone où les économies sont fortement imbriquées. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article doit être actualisé juin Dette publique en , Source: Commission européenne [ 17 ] Legend: Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Votre aide est la bienvenue! Pays respectant les critères de Maastricht. Pays respectant les critères sur un point seulement. Pays avec dette et déficit public modérés. Pays avec déficit public modéré mais forte dette. Pays avec dette et déficit public forts. Pays avec déficit et dette très forts, sous assistance du Fonds européen de stabilité financière.

Dette publique des États de la zone euro. Crise de la dette publique grecque. Crise financière irlandaise Crise financière chypriote de Mécanisme européen de stabilité. Référendum économique grec de

Madoff est aussi connu pour ça. En effet , le système des retraites est un montage financier qui fait des promesses intenables:

Closed On:

Il na donc pas de veleur.

Copyright © 2015 rogaineformen.cf

Powered By http://rogaineformen.cf/