Graphique - Dollar-US - Rand Sud Africain

Analyse du taux de change du dinar tunisien par rapport à l'euro

Comment obtenir les données de change historiques.

Analyse technique EUR/USD - le cours de la paire EUR/USD semble confronté à des risques techniques et fondamentaux. Continuer à lire. Apprenez grâce aux experts DailyFX. Prévisions de trading. rogaineformen.cf - site d’actualités, de recherche et d’analyse proposé par IG - est l’une des principales sources d’informations du monde pour les actualités et les analyses sur les devises, les matières premières et les indices.

USDJPY Forex Chart

USD to CHF currency converter. Get live exchange rates for United States Dollar to Switzerland Franc. Use XE's free calculator to convert foreign currencies and precious metals.

At the time the Dollar was running in the middle of The trend is upward. On the 4-hour chart, the third wave of the higher level 3 of C develops. Now the third wave of the lower level iii of 3 is forming, within which the wave iii of iii is developing. If the assumption is correct, the pair will grow to the levels of In this scenario, critical stop loss level is Bearsih bias as price move back below the broken topside trend line.

On the other side for the JPY things are not as good. Also the CCI report although low impact has reported the index to be 7 points below Meaning that the JPY is getting Potential pullback or corrective strutture in short term Show More Ideas 1 2 3 4 5 Les investisseurs achètent et vendent des devises en fonction de paramètres aussi nombreux que la spéculation, l'évolution de la conjoncture économique des pays, des variations des taux d'inflation, des taux d'intérêts, des taux de croissance économique, des dettes publiques, des perspectives, du sentiment de marché etc.

Les investisseurs sont appelés cambistes, traders ou spéculateurs et ont pour principal objectif de gagner naturellement un maximum d'argent en un minimum de temps, en contradiction parfois avec les intérêts des États concernés. Il faut bien noter que le taux de change, comme l'est le taux d'intérêt -qui est le prix de l'argent on le rappelle- est un outil stratégique pour piloter une politique économique efficace en tenant compte des facteurs intérieurs et extérieurs.

Sa force ou sa faiblesse supposée ne reflète pas obligatoirement une force ou une faiblesse de l'économie nationale mais peut être intégrée dans une stratégie délibérée pour avantager, par exemple, les exportations ou, à contrario, pour décourager les importations.

La Chine a utilisé, par exemple, durant de nombreuses décennies, une faiblesse délibérée de la devise yuan -appelée aussi renminbi- par rapport à la devise de référence le dollar us pour mieux exporter ses produits et services au monde entier, autrement dit, pour avantager ses échanges économiques. Pourtant, jamais l'économie chinoise n'avait connu, sur la même période de dévaluation de sa monnaie nationale, un taux de croissance aussi fort.

La Banque Centrale Chinoise, dite Banque populaire de Chine acronyme de BPC fixe le taux de change du yuan même si de légères ouvertures sur les marchés internationaux de change commencent à se concrétiser.

Bien d'autres nations ou alliances réalisent quotidiennement des interventions, plus ou moins intenses sur les taux de change zone euro, Tunisie, Algérie, Maroc, USA etc. Dans le cas de la Tunisie, une faiblesse supposée de la monnaie dinar tunisien peut avantager les exportations notamment des produits agricoles -de l'huile d'olive, des dattes, des oranges etc.

Inversement, une dévaluation de la monnaie impacte négativement le coût des importations -tout produit importé en devise étrangère devient plus cher- et c'est donc un jeu d'équilibre ou un jeu de déséquilibre subtile et technique, au choix, qu'il faudra actionner selon la situation réelle du marché intérieur et extérieur et pour éviter un déficit trop profond de la balance des paiements.

L'évolution de la devise euro par rapport au dinar tunisien. La monnaie tunisienne baisse sur le graphique sur la longue période par rapport à l'euro. Il faut mettre en perspective cette baisse visible de la monnaie nationale DTN en tenant compte d'un paramètre prépondérant: Ou plus exactement, si l'on étudie l'évolution du différentiel des taux d'inflation entre les zones euro et dinar tunisien, il est probable qu'on puisse retrouver, au moins, la valeur supposée de la baisse constatée du dinar tunisien par rapport à l'euro.

L'évolution du taux d'inflation en Tunisie de à Source fournie par la Banque mondiale et Nizar Fassi du site http: Cette approximation empirique fournit une indication précieuse sur ce qui structure fondamentalement le moteur baissier de la monnaie DTN: Relâchement du taux d'intérêt TMM en Tunisie au cours d'une période longue La rigueur en fixation des taux de la BCT, essentiellement sur la période , a permis de contenir et de minimiser la hausse du taux d'inflation, en comparaison aux indicateurs de la zone euro, tout en servant à accompagner le taux vigoureux de croissance économique du pays sur cette période.

Le professeur Milton Friedman, prix Nobel en économie en , a développé, dans ses théories monétaires, la prépondérance de la masse monétaire dans un contexte de faible production de richesses -autrement dit un faible taux de croissance-, pour expliquer une inflation forte dans une zone donnée.

Friedman a préconisé une forte hausse des taux directeurs des banques centrales tout en diminuant la masse monétaire disponible sur le marché pour réduire le taux d'inflation tout en essayant de relancer, via des réformes de structure, le taux de croissance économique.

Dans l'article The Case for Flexible Exchange Rates , Friedman faisait le lien entre les taux de change flottants -c'est-à-dire un taux de change qui varie sur le marché et qui n'est pas fixé par la banque centrale- des devises et les taux d'inflation des pays.

Il considérait que les autorités des pays devaient laisser la fixation du change aux marchés, sans interventionnisme pour que le marché puisse arbitrer librement entre les devises suivant leurs politiques inflationnistes et autres critères. Dans un autre registre, le professeur Paul Krugman, prix Nobel d'économie en pour des travaux sur le commerce international, plus critique sur le libéralisme et la dérégulation que Milton Friedman, a développé la nécessité, en cas de déflation -c'est-à-dire lorsqu'il existe une baisse générale des prix à la consommation dans un pays donné, ce qui n'est évidemment pas le cas de la Tunisie- de relancer la machine à imprimer des billets et les dépenses publiques pour stimuler l'économie.

Pour justifier sa théorie d'utilisation d'une politique accommodante, de non-austérité, et de relance monétaire et inflationniste, il évoque assez régulièrement sur son blog personnel du New York Times l'exemple du Japon et sa légendaire trappe à liquidité papier en anglais intitulé "Not enough inflation" de Paul Krugman.

Par exemple, avec dinars tunisiens en , le consommateur tunisien pouvait remplir un panier de courses avec X quantité de choses.

Sur la même période, avec euros, le consommateur européen pouvait remplir un panier de courses avec X quantité de choses, le même nombre que le Tunisien, alors que 10 ans plus tard, avec ces euros, le même consommateur européen remplira son panier de courses avec Z une quantité moindre de choses que X mais bien supérieur au Y du consommateur tunisien. La différence entre Z et Y est expliquée par le double effet du différentiel en taux d'inflation et les incertitudes entre les zones euro et dinar tunisien.

Cet exemple illustre la notion de parité de pouvoir d'achat, qui mesure et compare le pouvoir d'achat de différentes zones géographiques en fonction des niveaux de prix à la consommation inflation sans tenir compte du taux de change. La "glissade" du dinar tunisien est compréhensible et logique et il est à signaler qu'elle ne s'est matérialisée sur le papier et sur les courbes que lentement au cours du temps -même s'il y a eu une accélération périodique notamment après les périodes de changements d'autorités publiques- elle n'est que le reflet d'un effet de rattrapage et d'ajustement d'un cumul inflationniste et d'incertitudes qui datent.

Les problèmes cumulés, sans les réformes douloureuses associées à l'évolution naturelle de l'économie et des sociétés, représentent des facteurs à la fois structurels et conjoncturels.

Dernières actualités

En cliquant sur ce bouton, vous fournissez les informations vous concernant à l'organisateur du webinaire. Numéro de téléphone Veuillez compléter ce champ.

Closed On:

Formation de trading gratuite - IG Academy.

Copyright © 2015 rogaineformen.cf

Powered By http://rogaineformen.cf/